Tout savoir pour réussir son projet de gazon synthétique

Marre de passer votre temps à entretenir votre espace vert ? La pelouse synthétique peut être la solution idéale pour répondre à vos attentes. Entre gains économiques et praticité à l’usage au quotidien, le gazon synthétique dispose de plusieurs arguments plaidant en sa faveur.

Par la rédaction

Les origines de la pelouse synthétique

Où sont produites les pelouses synthétiques ?

La pelouse est aujourd’hui produite aux 4 coins du globe. Cependant, les principales pelouses disponibles sur le territoire national sont principalement issues de la France, des Pays-Bas, ainsi que de la Belgique pour les provenances européennes et de la Chine pour les provenances internationales.

Le gazon synthétique est une pelouse artificielle imitant le gazon naturel. Le synthétique a d’abord touché le marché américain dans les années 40. Largement critiqué au départ, celui-ci s’est durablement installé à partir des années 70 avec notamment une date clé en 1976 et les Jeux olympiques de Montréal. À cette occasion, la fédération de hockey a imposé une pelouse synthétique pour les compétitions de hockey sur gazon. Ce n’est qu’au courant des années 2000 que le synthétique s’est significativement développé en Europe.

L’intérêt de cette pelouse par rapport à un gazon naturel

Il est indispensable de peser le pour et le contre lorsqu’il s’agit de statuer sur la pose d’un gazon synthétique. Cependant, plusieurs arguments plaident en la faveur d’une pelouse synthétique. Tout d’abord, ce type de gazon constitue certes un investissement au départ, mais celui-ci sera rapidement rentabilisé par les économies d’eau qu’il génère puisque cette pelouse n’a pas besoin d’être arrosée. Outre les économies en arrosage, vous économiserez également en électricité avec l’abandon de la tondeuse.
L’usage de ce type de pelouse contribue donc à la préservation de l’écosystème, et ce, à plusieurs titres : entre économies d’eau et d’électricité, adieu également engrais ainsi que produits chimiques. De plus, une pelouse synthétique en fin de vie est entièrement recyclable.
À l’inverse d’une pelouse naturelle, le gazon synthétique présente aussi l’avantage de résister à toutes les saisons. Entre sécheresse, rayons UV, grêle, neige ou encore pluies abondantes, la pelouse synthétique dispose d’une bonne résistance. En effet, celle-ci peut avoir une durée de vie allant jusqu’à 30 ans. De plus, vous aurez à un gazon vert, en excellent état et ce, en toute période de l’année.

Bon à savoir

Enfin, la pelouse synthétique favorise l’éloignement des nuisibles. Son caractère synthétique éloigne de facto les insectes qui ne trouvent aucun intérêt à s’y installer. Adieu donc les petites bêtes.

Son entretien est relativement simple puisque la pelouse synthétique ne demande pas à être tondue ni même arrosée. Celle-ci reste intacte et verte toute l’année. Selon les critères d’installation de votre pelouse synthétique retenus, seul un balai à gazon sera éventuellement nécessaire pour ramasser les déchets. Aussi, puisque la pelouse est synthétique, vous n’aurez plus à vous soucier des terrains boueux en cas de fortes pluies.

Les étapes d’installation de la pelouse

Ainsi, un gazon artificiel vous donne l’occasion de disposer d’un espace vert parfaitement harmonieux toute l’année. Pour le maintenir en l’état, une bonne installation est indispensable. La pose d’un gazon synthétique est relativement simple, à condition de suivre les étapes suivantes :

  1. La première étape consiste à désherber le terrain. Le recours aux produits chimiques est à éviter pour des problématiques environnementales, et notamment une potentielle pollution des nappes phréatiques. Privilégiez donc le travail manuel, solution écologique et laissant peu de place aux loupés.

  2. Nivelez le terrain sur lequel vous souhaitez appliquer votre gazon synthétique. En règle générale, selon l’état du terrain, la couche à appliquer ne doit pas excéder 5 centimètres. Pour ce faire, le damage du sol sera nécessaire pour obtenir le résultat le plus plat possible. Aussi, pour tasser le sol, il faudra travailler par temps sec. Les imperfections s’effaceront plus facilement.

  3. Une fois le terrain lisse, la procédure suivante consiste à installer le géotextile. Ce tissu empêche la repousse des mauvaises herbes. Lors de cette étape cruciale, il faudra le fixer à l’aide de clous.

Bien installer sa pelouse a donc toute son importance. Il ne suffit pas de dérouler la pelouse et de la clouter pour profiter de votre espace vert. En effet, sans un minimum de préparation du terrain en amont avec un nivelage et du géotextile, vous ne serez pas à l’abri d’une repousse naturelle sous votre pelouse. Ces repousses indésirables conduisent malheureusement à des imperfections visibles à l’œil nu. C’est pourquoi le géotextile est indispensable puisqu’il constitue une barrière contre toute mauvaise herbe.

Quel budget pour votre pelouse ?

À retenir

Les coûts de préparation et de pose, fourniture incluse, d’une pelouse synthétique de qualité européenne sont :

Préparation du terrain : 15-20€ HT par m²

Prix de la fourniture et pose : 17-55 € HT par m²

L’opération d’installation du gazon synthétique représente un certain budget. Ce dernier dépendra du niveau de sous-traitance de l’opération de pose à savoir la préparation du terrain ainsi que le coût de la pose en elle-même. Cette préparation du terrain par un professionnel représente un coût variable selon la charge de travail associée ainsi que la région. Comptez toutefois entre 15 € et 20 € hors taxes en moyenne du m².

Concernant le gazon synthétique, quelques facteurs impacteront le coût au mètre carré de la pelouse. Nous pouvons citer par exemple la qualité du produit, le délai de garantie proposé par le fabricant, ou encore l’origine même du produit.

En effet, la différence de tarif observée entre une pelouse issue de l’Europe et une pelouse chinoise est conséquente. D’après ce spécialiste du gazon synthétique, que nous avons interrogé, celle-ci représente en moyenne 30 %. Pour une pelouse européenne, la fourchette moyenne va de 17 à 55 € du mètre carré selon la taille du gazon (court/mi long/long), ainsi que la surface souhaitée. Si les prix sont situés en dessous de cette fourchette, nous vous recommandons vivement de vérifier l’origine de provenance de la pelouse.

Vous l’aurez compris, la fourchette de tarif est large puisque celle-ci dépend tout d’abord de la qualité de fabrication. Le tarif dépendra également de la taille du gazon synthétique ainsi que de la provenance du produit. Les opérations au préalable nécessaires à la pose de la pelouse peuvent également impacter fortement le budget total de l’opération si elles ne sont déléguées à un professionnel.

Enfin, la pose d’une pelouse synthétique représente certes un investissement significatif. Néanmoins, la durabilité de cette pelouse justifiera sans aucun doute le coût initial.